07/05/2009

Un cavia sur son assiette

Ce soir, nous avions rendez-vous, W et moi. Comme à peu près tous les deux mois.
Presque 4 ans déjà que nous nous sommes séparés.
Quand on se retrouve comme ça et qu’on ri à presqu’en pleurer, j’ai parfois du mal à me souvenir du pourquoi de notre séparation.
Pourtant, avec bébé qui ne venait pas, cette obsession surtout pour lui, nous avions l’impression d’être emprisonnés dans un labyrinthe. Plus d’issue pour notre vie ensemble. Tout nous rappelait que nous ne serions jamais parents du même enfant...
Et puis K est arrivée, sa jeune collègue
et puis j’ai été très malheureuse de savoir avant lui qu’il en était amoureux
et puis je me suis brisé le coeur en lui imposant un choix
et puis il a eu le courage de choisir.
Quoique... certaines de ses réflexions me laissent penser qu’il a l’impression de ne pas avoir eu le choix...
Mais c’est notre vie ainsi, maintenant.
Je n’ai plus de sentiment amoureux envers lui. Il est mon grand frère avec qui je ris de nos aventures et délires vécus ensemble :-)
Avec qui je peux parler de tout, même de M...
Dans quelques semaines, il sera papa. Un miracle comme il dit... :-)
Ce qui me donne l’occasion de le taquiner, lui le grand athée, sur leur « pélérinage » à pied vers St Jacques lors du dernier été...
Je suis vraiment ravie pour eux.
Je crois qu’il est heureux.

21:49 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.