24/07/2008

Gentse Feesten

Gentse Fiestjes! Da was wreed wijs!

Après une courte nuit de 4h, la soirée prévue avec les collègues aux Gentse Feesten risquait d’être difficile….
Une Achouffe puis 2 mojitos Ça commençait fort…… :-)
A la surprise générale, on circulait facilement d’un endroit à un autre. Pas besoin d’effectuer les déplacements en file indienne, en se forçant un passage au travers de la foule.
Temps superbe. De la musique partout, de tous les genres.
Compagnie très chouette même si L était là ;-) Il ne peut s’empêcher de dire des choses désagréables. Sa vie doit être bien triste…
Ce qui me fait pitié (oui pitié), c’est qu’il essaie de faire «ami- ami» avec moi…. Après m’avoir cassée dès le début sans me connaître (faut dire qu’il aurait voulu un homme et un flamand pour le poste que j’occupe…), il essaie maintenant de recoller les morceaux. (Je crois qu’il doit se sentir bien seul de son côté..) Brrrrrr je déteste ça
Quelques fous rires et délires avec les collègues. Se voir autrement…
Certaines épouses nous ont rejoints. C’est toujours amusant de découvrir les partenaires
Les questions jaillissent alors sur mon « copain ». Evidemment, j’invente une histoire sans rentrer dans les détails. Comment leur expliquer….
De podium en podium, de place en place, et il est déjà 1h du matin. J’avoue qu’alors, j’étais un peu déconnectée… L’effet rémanent des mojitos ? :-) ou bien mes collègues se laissaient-ils aller et ne parlaient plus que leur « plat vlaams »
La nuit fut à nouveau courte, très courte… :-)
Ce matin, c’était étrange, les seuls présents à la société étaient les « fêtards » d’hier…
Certains, trahis par leur voix, ne pouvaient cacher ce qu’ils avaient fait hier soir mais ils étaient là !
Dopée au coca, j’ai tenu le coup toute la journée…
Je crois même que j’avais l’air en forme quand Boss a débarqué l'après-midi. « J’ai fait le trajet juste pour toi me dit-il… Tu es en vacances à partir de demain, je voulais voir comment ça allait pour toi » Sympa, non ?
Au fait, je me demande bien ce qu’il voulait au juste. On a parlé de tout sauf de boulot… (et j’ai bien sur évité de parler de la soirée d’hier…)

22:34 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.