30/11/2007

Distraction

Cela fait un moment que l’on s’écrit.
On s’est échangé les n°s de gsm mais on ne les as pas encore utilisés..
Je lis à l’instant qu’il a voulu m’appeler hier mais n’a pas osé.
Ce soir, je vais oser mais je ne prends pas de grands risques… Il n’appellera pas : il est de sortie avec des amis. :-)
Voilà ! Sms envoyé….
Ce n’est pas vrai ! Il appelle ! Au secours !
Et moi qui n’ai plus de voix. Que va-t-il penser ?
Ma parole, je tremble…
- Allo…
- Bonsoir madame
- Bonsoir (mais pourquoi donc m’appelle t’il madame ????)
- Vous venez de m’envoyer un sms mais je ne suis pas celui que vous appelez xxxxx
- ah ? euh… oh ! excusez-moi. (confusion confusion…) C’est très gentil à vous de me l’avoir fait savoir.
- Je trouve bien dommage d’ailleurs que ce message ne s’adresse pas à moi… et bla bla bla…
- ???? (qu’est-ce que c’est encore que ce truc ?)
- J’appelle d’Allemagne et je regrette de pas être xxxx

Soulagement et … déception….
M’aurait-il donné un mauvais n°?
Je vérifie… C’est moi qui me suis trompée ! et pas un peu… Mais comment est-ce possible ? C’est tout moi ça !
Bon.. Je fais quoi maintenant ?
Je lui envoie ? Je ne lui envoie pas ?
Et hop envoyé…

22:34 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

28/11/2007

A la recherche du réfectoire...

Ce matin, j’étais au bureau du dépôt. C’est donc seule que, ce midi, je rejoins le château pour me rendre au réfectoire.
Premier couloir à droite, 2ème porte à gauche, monter deux volées d’escalier, un long couloir, franchir encore 2 portes mais continuer tout droit, traverser une salle d’exposition, redescendre quelques marches, traverser la salle de training… Oups… elle est occupée !
Quand j’ai vu tout le monde, je n’ai pas osé passer.
Je me connais. Avec la chance que j’ai, j’aurais beau eu me faire toute petite pour traverser aussi discrètement que possible, sûr qu’à mi-route, mon gsm se serait mis à sonner.
Non, non, je ne prends donc pas le risque. Je trouverai bien un autre chemin.
Et bien non….
J’ai ouvert des dizaines de portes, monté et descendu des dizaines d’escaliers, je dois même être entrée dans le bureau d’un des directeurs… Je n’ai pas trouvé d’autre chemin pour la cuisine.
Au cours de cette looooongue promenade improvisée, j’ai bien rencontré quelques collègues qui dînaient derrière leur pc. Ils ne connaissaient pas non plus le chemin pour la cuisine…
J’ai franchement trouvé ça étrange… quoique immédiatement après la signature de mon contrat, on m’avait déjà dit qu’il y avait quelques personnes bizarres dans la boîte…
Je suis donc retournée au bureau du dépôt pour manger … C’est finalement pas si mal que ça : là, le radiateur est bloqué au maximum et il y fait bien chaud :-)
L’après-midi, les collègues m’ont bien évidemment taquinée. « Si un de ces jours, on ne te voit plus, on lancera les recherches dans les oubliettes ! »

Donc, non PommeFraise, je ne ferai pas encore de visites guidées pour les fantômes… :-))
Des fantômes? Quoi? Des fantômes... brrrrrrr je n'y avais pas encore pensé...

22:21 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/11/2007

Premiers jours

Premières journées au château… parce que oui, je travaille dans un château maintenant :-)
Après les présentations aux différents services, D. m’a fait visiter le château, un vrai labyrinthe ! Elle m’a emmenée ensuite au dépôt. J’y ai rencontré un « spinneur ».. C’était marrant de se voir dans une autre tenue que sportive.
A part visiter et avoir froid (il ne fait pas chaud dans un vieux château !), je n’ai pas encore vraiment fait grand-chose
R que je vais remplacer, a commencé mon «écolage ». J’ai 3 semaines pour emmagasiner un maximum d’informations avant son départ à la retraite.
Je me sens un peu larguée. J’ai beau me dire que c’est sûrement normal car j’ai tout à apprendre mais c'est étrange comme impression.
Dans mon précédent job, c'est auprès de moi qu’on venait chercher l’info et les solutions et là, c'est moi qui demande à tout le monde...
J'imagine que cela ira mieux d'ici quelques semaines. Il me faut prendre mes marques, m'habituer au job...

20:47 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

25/11/2007

Au revoir...

La petite fête à commencer vers 13h30. L et moi offrions un verre pour notre anniversaire.
Crémant, crasses pour apéro, tartes, bières…
Comme il est de tradition, nous avons reçu un cadeau d’anniversaire (pour moi, un bon pour un « ontbijt met bubbels » :-))
Puis, Boss a voulu dire un petit mot pour mon départ.
« Je ne pleurerai pas… » a été le début de son discours…
Il n’a suffit que de ces mots pour que toutes les deux, nous nous mettions à verser une larme évidemment…
Je m’étais jurée de n’en verser aucune. Mais 10 ans, ça compte énormément …
Ils m’ont fleurie et gâtée comme je ne m’y attendais pas. Même les Hollandais représentés par une petite délégation avaient apporté un cadeau pour moi. Ca m’a complètement chamboulée…
Rien que d’y repenser, j’en ai à nouveau les larmes aux yeux. Pourtant, je ne regrette pas ma décision.
Ce furent 10 belles années, avec des hauts, des bas, la vie quoi…
Mais il était tant que je change. Voir d’autres horizons, donner une autre orientation à ma vie…

10:35 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

22/11/2007

 

C'est la tradition à la boîte de fêter les anniversaires. Cela se passe toujours un vendredi.
Demain est le premier vendredi depuis mon anniversaire (passé depuis longtemps) où nous serons tous présents à la société.
Demain donc, Boss a décidé que l'on fêterait mon anniversaire.
Mais demain est aussi mon dernier jour de travail avec eux...
Bizarre et un peu surréaliste comme situation ...

23:28 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/11/2007

Zwemweek

J’ai gagné ! J’ai gagné ! J’ai gagné.
Premier prix : un an de piscine gratuit
Bon ok, j’avais le n°7 et ce n’était qu’une paire de lunettes de plongée.
Mais j’ai gagné quand même ! :-)

22:44 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/11/2007

 

S’agissait-il d’une séquence de tournage pour la série Witse ? Ou ai-je à nouveau été témoin d’une course poursuite par la police ?
Minuit 45, ring de Bruxelles
Dans mon rétroviseur, je remarque les gyrophares bleus de 2 combis de police.
Je me rabats à droite.
Une voiture me dépasse faisant un bruit indescriptible…
Là voilà qui se met devant moi. Elle a visiblement un gros problème. Un pneu crevé ? Elle zigzague de plus en plus. Ca commence à fumer…
Mince ! Qu’est-ce qu’il se passe ?
Je ralentis, garde mes distances..
A ce moment, un des combis se place entre ma voiture et la voiture en difficulté et s’arrête net. Je freine à fond. Je m’attends même à recevoir un choc par derrière parce qu’il y en a du monde à cette heure sur le ring !
Le 2ème combi s’est placé devant la voiture poursuivie de manière à l’empêcher de continuer.
En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, j’ai vu les policiers sauter de leur combi arme au poing et encercler la voiture.
Brrrrrrr.. de nouveau, tout s’est passé en quelques secondes et j’avais les jambes en compote…

18:40 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |