16/09/2007

pneu crevé

Il n’a pas tardé à venir. Je lui ouvre la voiture. Il m’aide à vider le coffre…
Gloups... je ne savais pas qu’il y avait tout ça là dedans…
Comme il ne trouve pas tout de suite la clé pour sortir la roue de réserve de son emplacement, il propose que je retourne travailler. Il va chercher à l’aise avec le mode d’emploi…
Au bout d’un moment, je regarde par la fenêtre pour voir s’il s’en sort. Il est en train d’ouvrir toutes les portes de la voiture. Je vois aussi mes affaires qui s’amoncellent sur le parking tout autour de la voiture. Mais il me fait signe que tout est en ordre. Il a trouvé la clé dans un coffre sous les pieds des passagers arrières…
1/4h plus tard, toutes les portières sont à nouveau ouvertes et je constate qu’il fouille encore pour trouver quelque chose que visiblement il ne trouve pas…
Un peu inquiète, je retourne voir de près ce qu’il se passe.
« Vous savez où sont les boulons de sécurité ? »
Les quoi ??? A bon ?
Il m’apprend qu’ils se trouvent habituellement dans la boîte à gants.
Il y a déjà regardé mais me demande de vérifier. On ne sait jamais….
De la boîte à gants, je retire une vingtaine d’itinéraires imprimés viamichelin, un parapluie, des stylos, un carnet, les documents de la voiture, un jeu de cartes ???? et moi d’énumérer ce que je sors en disant au gentil dépanneur qu’ un nettoyage de l’endroit s’impose d’urgence…et puis, je les ai vus….
Mon énumération s’est arrêtée net..
Je me retourne doucement vers lui. Les a-t-il vus aussi ?
A-t-il vu les yeux ?… oui .. les yeux… des yeux verts…
Certainement. le petits sourire moqueur sur ses lèvres est sans équivoque.
Et puis alors, j’éclate de rire….
Les yeux… Le genre de truc qu’on met au carnaval…des yeux reliés par un élastique… Je ne sais plus trop dans quelles circonstances on me les a donnés. J’étais sensée faire une blague mais je n’y étais pas parvenue tant ces yeux me font trop rire.
Pourquoi aussi ces yeux sont-ils restés dans ma voiture ??
Dans mon fou rire, je retape tout dans la boîte à gants et décide d’appeler le garage pour savoir où se trouvent ces fameux boulons…
Ils étaient dans la boîte à gants…
La honte… j’ai dû tout ressortir une nouvelle fois…



NB : pour ce qui est du billet précédent, il vaut mieux que j’attende encore quelques jours avant de donner une explication. Je ne tiens pas à ce que la deuxième partie des gens que je dois maintenant mettre au courant l’apprenne ici. Je ne sais pas par qui je suis lue… et à être entourée de paranos, je crois que je le deviens un peu…

16:09 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

°°°° Moon, tu n'as aucune parole!!!

C'est bien que je suis pas curieuse (hem) sinon, je t'en voudrais.

Écrit par : isa pas 2 | 17/09/2007

News Moon,
Tu n'as qu'à supprimer l'ancien billet, si tu as quelques craintes (entre qques craintes et etre parano, il y a de la marge ;-)
En dehors de ça, tu as revu ce mystérieux inconnu aux yeux verts ? On ne sait pas d'où il vient, nous ;-)

Amitiés,

Écrit par : Eric | 18/09/2007

Ha là là Isa, si impatiente... :-)) Demain devrait être le jour où je l'annonce...
Eric, je n'effacerai rien.. j'aime prendre un peu de risques.. :-)
Euh...il n'y a pas d'inconnu aux yeux verts...
Les yeux verts sont un horrible truc de carnaval : deux globes oculaires en plastic reliés par un élastique....
Tiens, je devrais peut-être me prendre en photo avec ces yeux-là et la mettre ici... mdr

Écrit par : Moon | 18/09/2007

Les commentaires sont fermés.