11/08/2007

 

Les vacances ont été belles mais il était en permanence là, dans ma tête, dans mon cœur ….

Les vacances se sont terminées et j’étais contente de rentrer.
J’avais envie d’être seule chez moi pour me laisser aller. Je voulais pleurer. J’en avais besoin. Je devais évacuer.
Mais me retrouver seule après 12 jours de vie en compagnie… finalement, c’est dur… très dur… alors je bouge et je m’active… Ce n’est pas la solution mais que faire d’autre ?
Je croyais que pleurer me ferait du bien mais ça m’épuise. Je pense encore plus à lui et ça me rend encore plus triste.
Je sais que ça ne sert à rien … Ca ne changera pas les choses. Et pourtant, je ne sais pas m’en empêcher…
En plus, c’est bien clair dans ma tête : on a rompu. C’est fini… Je ne veux d’ailleurs plus être sa maîtresse. Ca entraînerait une nouvelle rupture inéluctable et ça, ça fait vraiment trop mal.
Et puis, lui n’est plus heureux à mener cette double vie. C’est donc mieux ainsi.

Ce matin, ,nous nous sommes parlé. Des banalités. Il revenait des States. Son voyage prof là-bas, mon voyage en Toscane.. On sentait tous les deux qu’on se retenait de dire tout ce qu’on ne peut plus se dire puisqu’on a rompu…

Ca m’a fait du bien de l’entendre... Juste en ami…

16:26 Écrit par moonshine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.