30/08/2006

à Tournai

Je ne connais personne à part F dont c’est l’anniversaire. Il a tant insisté que je suis venue. Il m'avait dit qu'il me présenterait ses copains, tous des gais lurons.
Tout à coup, son meilleur pote s’adresse à moi.
Pote : « Tu as un string ? »
Moi : ????
10 minutes maximum que je suis là, 10 min. Il ne m’a jamais vue avant.
Pote : Que tu répondes ou pas, je le saurai dans quelques minutes.
Moi : ????
Et pote de me tâter les fesses un peu plus tard. Beurk !
Le pire c’est qu’on dirait que ça fait marrer tout le monde. Ils sont dingues ou quoi ?
Et ça a duré toute la soirée comme ça. Pote m’entraîne pour un slow en me jurant sur la tête de père et mère qu’il gardera ses mains chez lui. Ouais… menteur !
Au bout d’un moment, j’en ai vraiment marre et veux m’en aller. C’est alors que F m’entraîne dehors et me refait une de ses déclarations. J’ai beau lui réexpliquer que je ne suis pas amoureuse de lui, que j’aime quelqu’un d’autre, il n’en démord pas et finit par me dire qu’il a une belle situation et donc de l’argent…
Alors là, il a trouvé les mots qu’il fallait me dire…
Je suis partie de là, dégoûtée…
C’était mardi passé.

Je viens de recevoir un sms. C’est bien ce que je craignais. Il vient de F.
Il n’a donc rien compris ou alors il est têtu…
Non, je n’irai pas à la soirée de demain.

23:19 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

29/08/2006

Piscine

Ce soir, j’ai retrouvé les sensations d’avant. D’avant mon mal au genou.
Il n’y a que moi dans l’espace réservé aux nageurs…
Il me faut 35 longueurs pour avoir un bon rythme et puis c’est parti…
J’ai l’impression de glisser toute seule. Sans effort. Sans douleur.
Je me sens légère. Je me sens bien. Je l’aime et rien ne m’importe pour le moment…
Je me laisse aller. J’ai conscience de chaque cm carré de mon corps comme si l’eau me caressait très doucement. J’adore cette sensation. Je sais qu’elle disparaîtra dès qu’un autre nageur m’aura rejointe. Je profite du moment.

On s'est vu aujourd'hui, on se voit demain et je suis bien.

23:44 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/08/2006

Chez C.

Il y a 10 ans, on se serait donné rendez-vous pour aller danser…
Maintenant, on se voit le dimanche après-midi pour le goûter… :-)
Pas toujours facile de revoir les vieilles copines quand il y a des enfants… mais les enfants sont sages et le principe du « goûter » fonctionne bien pour l’instant et nous permet de papoter entre filles comme avant…
C nous apprend qu’elle est enceinte.
Elle n’a pas osé me le dire par téléphone. Par peur de me blesser, je crois…
L aussi avait mis des gants pour m’annoncer la venue de leur deuxième.
Je les comprends, pourtant, je me suis toujours réjouie d’apprendre que des copines allaient être maman. Je n’ai jamais été jalouse de leur grossesse.
Au contraire ! Je ne souhaite à personne d’avoir à passer par où je suis passée.C’est idiot mais pour moi, cela restera toujours un peu comme une sorte de « miracle ». Tant d’ « efforts » et de science chez moi pour .. « rien ».. Ca m’émerveillera toujours que certaines femmes puissent être enceintes si facilement.

22:38 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/08/2006

Anniversaire de L

L n’est pas au courant.
H et Cl ont réservé un resto de la capitale pour son anniversaire.
Nous sommes là, l’ « Italie », presque au complet.
D, le beau ténébreux, arrive dans les délais. Il n’a pas croisé L. Ouf !
S ne pourra pas arriver tôt. Elle nous rejoindra plus tard.
L. est arrivée avec H. sans se douter de rien. Surprise réussie !
Très chouette soirée dans ce resto à la déco années 70.
J’’avais justement mis ma robe rétro, ça ne pouvait mieux tomber ! J’étais assortie à la déco :-).
Mémorable photo avec le lampadaire……
On a bien mangé, bien ri et il était déjà 2h du matin avant que je ne m’en rende compte.
C’est quand le prochain anniversaire ?
Des fêtes comme ça, j’en redemande ! Bien différentes de la soirée d’anniversaire de mardi d’où je suis repartie dégoûtée des pratiques et mots de certains individus …

19:17 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/08/2006

C.

Pour moi, ce village lui est lié à tout jamais.
Sans raison particulière … sauf qu’il m’en avait parlé avec tant de conviction…
Pour rien au monde, je n’aurais voulu y aller sans lui.
Et j’aurais été capable d’éviter d’y passer si lui n’avait pas été là.

Il y a quelques temps, il m’a fait la surprise de m’y emmener.
Etonnement, stupéfaction, rire, … Moi toute folle et lui, heureux de me faire découvrir….
Des moments pleins de douceur et de complicité…
Un épisode magique de notre histoire …

23:08 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/08/2006

Oostende

Promenade en solitaire sur la digue. Je suis perdue dans mes pensées et je marche.
Il y a un an je devais être ici aussi... Un an déjà... Et qu’est-ce que j’ai fait de ma vie ?
Il y a eu de très belles rencontres même s’il y a eu beaucoup de larmes…. Des gens qui ont compté beaucoup pour moi, des gens qui comptent encore énormément et qui resteront toujours importants pour moi …

Le soleil est là, chaud… Ca fait du bien… Peut-être que je souris… un inconnu m’aborde …Ca me fait rire.

Je m’arrête sur une terrasse. Séance « people watching ». De toutes les tailles, de toutes les formes, de toutes les couleurs, de tous les genres… Pourquoi serais-je moins bien que tous ces gens ?

Séance « shopping » : « Essaie cette robe, juste pour rire… ». Je suis ressortie avec la-dite robe qui nous rappelait … les robes de nos grand-mères…
Se sentir jolie même un instant, ça rebooste le moral.
Et puis, ça encourage à poursuivre le comptage des points… Les restos des dernières semaines m’ont été fatals…
Je n’aurai cédé qu’au limoncello ramené d’Italie par soeurette…

23:49 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

17/08/2006

S'interdire ...

S'interdire de se dire des mots doux…
S'interdire de s’écrire des mots doux… ou presque : juste des initiales..
S’interdire des gestes doux... ou presque…

Il me manque…


Et cette boule dans l’estomac qui ne déloge pas…
Et ces larmes qui veulent absolument quitter mes yeux…

23:28 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |