07/08/2006

 

Journée horrible.
Rien qu’une envie : pleurer…
Les week-ends loin de M sont trop durs.
Et pourtant, je vois du monde. Je rencontre plein de gens charmants et super gentils.
Hier encore, journée full… piscine chez les voisins, petite sortie le soir.
Je vois du monde. Beaucoup…. Trop ? Par peur de me retrouver seule, confrontée aux décisions qu’il me faudra bien prendre… rapidement.
Ca doit être la millième fois que je me dis ça….
Reste à le faire… reste à … c’est si dur….
Je n’ai pas envie de me séparer de M et pourtant on n’avance pas. On ne sait rien construire. On en est tous les deux très conscients. On ne fait que repousser le moment de la décision et pendant ce temps-là, on se fait souffrir.

Ca me fait mal de ne pas partager ce qu’il vit.
Il me dit éprouver la même chose. .
Je crois qu’on devient dingues. Il me parle de « partie inégale pour lui » car il ne peut pas m’apporter ce que d'autres peuvent m'offrir à commencer par la disponibilité et des promesses d’avenir …. Il redoute que ça ne « clique » entre moi et un autre que lui.
Il me regarde vivre loin de lui, en spectateur, impuissant face à cette situation et ça le rend malheureux…
Surréaliste de lire ça … moi, je vois bien une solution….
Mais je sais qu’il ne changera pas sa vie actuelle. Il me l’a confirmé encore.

Demain, j’ai pris congé. On passe la journée ensemble.

22:44 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.