01/06/2006

 

Si je l’aimais moins, ce serait plus facile.
Si lui m’aimait plus, ce serait plus facile.
J’écris vraiment des horreurs….
Je sais qu’il tient à moi. Son dernier mail est un des plus beaux que j'ai jamais reçus.
Mais s’il tient tant à moi pourquoi alors ne se voit-on pas plus souvent ?

Et si je disparaissais de sa vie, cela l’aiderait-il à se sentir mieux chez lui, là où il a choisi de vivre ?
Cela résoudrait-il le problème ?
Il affirme que non, que ce serait pire.
Et moi, je tiens terriblement à lui.
Mais est-ce que je me sens encore bien dans une telle situation ?

Ces derniers jours, je pense beaucoup, trop…
Ses absences me sont insupportables.
Non ! Je ne peux pas, je ne veux pas le quitter maintenant.
Lui non plus.
Que faire alors ?

Je sais que c’est moi qui devrai prendre la décision, qui la prendrai. Il le sait aussi.
Il redoute ce moment. Il m’a demandé de le faire en douceur, si je le quitte.
Il a découvert que je pouvais être très déterminée…
On n’est pas prêts pour se séparer. On ne se séparerait pas vraiment.


Hier midi, il m’a « enlevée » pendant deux heures. Deux heures hors du temps.
Tout est beau, tout est gai, tout semble facile quand nous sommes ensemble.
Je me sens si bien avec lui. Je le sens heureux aussi.

Mais il a toute une vie derrière lui et encore avec lui.
Pas facile…. Vraiment pas facile….
Je voudrais plus.
Il ne me donnera pas plus
Il me sent ailleurs.
Il a peut-être raison.
Je cherche à me protéger.
Je vais souffrir. C’est évident.

21:30 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.