07/04/2006

Lui

Il est encore un peu chez moi : un cd oublié, ses T-shirts dans le bac à linge, son odeur sur l’oreiller, …
Matin difficile.
Mon coeur a toujours été plus fragile le matin.
Je crois que je ne sais pas cacher que j’ai pleuré. Heureusement, peu de monde aujourd’hui au bureau.
Lui était là.
“Tu as vu mon mail”?
Une nouvelle déclaration... Je m’effondre

Je ne tiendrai pas toute la journée avec lui à mes côtés.
Comme le frigo de la société est vide, je décide d’aller faire les courses. (Il faut être polyvalent dans les petites boîtes...) En fait, tout pour m’échapper un peu...
Il me propose un coup de main. Evidemment.... je ne refuse pas...
On a mis 2 h pour ramener 6x24 canettes de coca.....
On était deux zombies à errer dans la super grande surface. Dans les moments de conscience, on réalisait qu’on était au rayon “bricolage” ou au rayon « jouets ». Mais qu’est-ce qu’il nous arrive ???
Il m’emmène dans un autre magasin. Il ne veut pas rentrer au bureau.
C’est lui qui « craque » le premier. Il me prend la main, m’enlace, m’embrasse devant tout le monde, dans le magasin, sur le parking, sans se soucier de qui peut le voir….
Il me dit qu’il a répondu « oui » quand son épouse lui a demandé s’il m’aimait encore…
C’est foutu. Je le sais. Ca va être dur de se quitter comme ça.
La situation est pourrie mais je me sens bien. Je deviens sûrement dingue.

00:36 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.