27/03/2006

Clé

Je lui ai laissé la clé.
Demain, il travaillera l’après-midi à partir de chez moi.
Sans moi. Dans mon biotope....
Je le lui laisse découvrir. Il pourra tout voir, tout découvrir, tout sentir.
Je lui ai laissé la clé.
C’est comme une évidence.
Demain soir, quand je rentrerai, il sera là.
Mercredi soir aussi
Jeudi est un autre jour.

23:21 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Soupe

La soupe, c’est pratique quand je n’ai pas le temps de manger avant d’aller au sport. C’est d'ailleurs la seule et unique raison pour laquelle je fais de la soupe.

Hier soir, xème tentative de faire de la soupe.
C’est archi simple de faire de la soupe! Il n’y a pas plus simple... en théorie...

Tous les légumes sont dans l’eau. J’attends qu’ils cuisent. J’en profite pour rédiger une xème lettre aux assureurs pour encore et toujours (mais sans doute dernière fois aussi) cette histoire de changement d’auto et d’immatriculation entre W et moi.
Evidemment.... j’oublie la soupe...
Quand j’entre dans la cuisine, il ne reste qu’un amas solide de légumes dans un fond d’eau. Malgré l’aspect non appétissant, j’entreprends de mixer le tout.
Pourquoi, ô grand dieu!, ai-je déplacé la casserole?
J’ai réussi à faire fondre le fil électrique du mixer sur la vitro-céramique encore brûlante.. :-((
Je suis définitivement fachée avec l’art culinaire!

23:12 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/03/2006

Moto

Quand un beau prince prend sa moto et vient tout spécialement me voir, parce qu’il m’ a vue hier et me verra demain, mais doit me voir aujourd’hui aussi, moi, j’ai le coeur qui s’emballe.

21:22 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

 

Hier soir, j’invitais des amis pour le souper.
Rapide coup de téléphone à maman pour les derniers conseils culinaires...
Elle décroche de suite. Elle savait que j’allais appeler ... Je me demande si je dois être vexée ou pas :-))
“Il te reste tout ça à faire? Mais à quelle heure, ils arrivent?”
Oups, montre arrêtée... Il ne me reste qu’1h et pas 2,5h comme je le pensais...
Panique! La cuisine n’a jamais été mon fort...
Pour compléter le tout, quelques minutes plus tard, on frappe à la porte!
Déjà là? Au secours!!!!!!!!! Ils sont en avance!
Ouf! Ce ne sont pas encore eux mais un monsieur d’un âge respectable.
Lui : Vous ne me connaissez pas mais puis-je entrer?
Moi (évaluant le risque ) : Juste quelques minutes alors car j’attends des amis.
Lui : On m’ a dit que vous étiez une personne “intéressante”. Ne voudriez-vous pas faire de la politique? Nous recherchons des jeunes.

Ma réponse fut négative.
J’ai eu beau lui expliquer que mon truc, c’était plutôt l’engagement socio-culturel, que j’étais débordée d’activités, que bla bla bla bla....il est quand même resté près de 20 min à faire la pub pour son parti qui en plus, n’est pas le mien!
Sûr que j’allais être très en retard avec mes préparatifs...

21:17 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

25/03/2006

Upside down

J’ai la tête à l’envers.
Juste avant le souper avec GP, j’avais un peu de temps pour faire des courses.
Je me rends donc au grand magasin près du bureau. Je le connais mal. Je me perds dans les rayons. Il y a du monde. Il faut zigzaguer entre les caddies.
J’abandonne provisoirement le mien et vient le charger quand je ne sais plus rien prendre en main.
File à la caisse. Je patiente et espère ne pas arriver trop en retard au resto où GP m’a fixé rdv.
C’est à mon tour.
Je dépose le premier emballage sur le tapis roulant. Zut! Quelqu’un a dû se tromper, ce n’est pas un de mes achats. Deuxième emballage, idem. Coup d’oeil rapide sur l’ensemble du caddy, ce n’est pas du tout le mien!!!
Juste le sentiment de se sentir très ridicule à ce moment là....
Je me retire de la file et me mets à la recherche de MON caddy...
Je l’aperçois. J’essaie d’abandonner discrètement celui que je pousse pour reprendre le mien.
Pas de chance : me voilà repérée! Le caddy est celui d’un couple âgé. Madame reprochait déjà à Monsieur de perdre la tête... Je m’excuse et on a bien ri.

GP était déjà là quand je suis arrivée au restaurant.
Oublions mon entrée “discrète”.... Pourquoi il y a t’il des portes qu’on peut ouvrir si ce n’est pas par là qu’on peut entrer....
GP était assis dans la 2ème partie de la salle et n’a rien vu! Ouf! Même si je sais que le ridicule ne tue pas...
Comme prévu, il a tenté de me remettre dans le droit chemin...
Sans succès....
J’ai d’ailleurs vu M après le resto. Petit erreur de timing d’ailleurs.. Sorry, GP... Enfin, comme ça, tu le connais déjà... :-))

Comme dit M : on a résisté longtemps. Maintenant qu’il connait aussi mes sentiments envers lui, il ne se sent pas capable de faire marche-arrière. Il dit se sentir engagé sur des rails qui le mènent vers une autre vie.
J’ai peur qu’il agisse trop vite et se trompe dans sa décision.

10:00 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

22/03/2006

On a island

Journée pendant laquelle j’ai eu l’impression de flotter.
Je ne me suis pas sentie très bien en fait.
Il avait deviné que je me sentirais comme ça. “Ce n’est pas de ta faute. N’aie pas de remords. Moi je n’en ai pas”.
Il fait déjà des grands projets.
Je crois que ça me fait peur. Aurais-je “trouvé” plus fou que moi? :-))
J’ai peur pour lui en fait
Je veux qu’il prenne son temps. Il a trop à perdre.
Je lui dis : “Apprends d’abord à connaitre mes défauts.”
Il rit. “Je te connais depuis longtemps,M. Je sais comment tu es. Tu es celle qui me correspond”

Je ne veux pas qu’il s’emballe trop vite.
Je n’ai d’ailleurs pas changé mes projets. M est au courant. Demain soir, je vais manger avec GP (gentil psychopathe) qui a pour mission de me remettre dans le droit chemin...
Il m’a déjà dit qu’on ne pouvait rien faire entendre à une femme amoureuse... :-))
Je veux quand même qu’il me dise de sages paroles...

22:58 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

21/03/2006

 

Il m’écrivait :
"Ce que j'appréhendais depuis longtemps et que mon bon sens s'est toujours refusé à faire, (...)
Avouer ses sentiments ou les garder pour soi :les avouer n'est pas un crime, mais va savoir pourquoi c'est extrêmement difficile à faire (.....). Les garder pour soi, je ne peux plus m'y résoudre.Adieu la raison ...”

On se connait depuis longtemps. C’est un amour qui a mûri petit à petit.
Aujourd’hui, il éclate.

Découvrir son corps, le respirer, le regarder, l’écouter, partager
Sans retenue, juste à l’envie du moment
Le champagne, la musique, nos conversations, nos éclats de rire
Une journée à nous. Une journée sublime
Aimer et être aimée.

21:49 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |