21/03/2006

 

Il m’écrivait :
"Ce que j'appréhendais depuis longtemps et que mon bon sens s'est toujours refusé à faire, (...)
Avouer ses sentiments ou les garder pour soi :les avouer n'est pas un crime, mais va savoir pourquoi c'est extrêmement difficile à faire (.....). Les garder pour soi, je ne peux plus m'y résoudre.Adieu la raison ...”

On se connait depuis longtemps. C’est un amour qui a mûri petit à petit.
Aujourd’hui, il éclate.

Découvrir son corps, le respirer, le regarder, l’écouter, partager
Sans retenue, juste à l’envie du moment
Le champagne, la musique, nos conversations, nos éclats de rire
Une journée à nous. Une journée sublime
Aimer et être aimée.

21:49 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Des moments... Des moments de grâce, hors du temps, des trucs dingues qu'on n'aurait jamais fait autrement, des moments... Miettes de son temps, le reste n'est qu'attente d'un nouveau moment de grâce, aussi merveilleux et bref que le précédent...
Tu revis après une longue période de sécheresse, il revit après une encore plus longue période de routine qui lui semble inintéressante.
T'aime-t-il ? Ou aime-t-il son image dans tes yeux, sa jeunesse retrouvée, le fait que ça bouge enfin dans sa vie, le goût du risque, du danger et de l'interdit, le grainde folie que ta fraîcheur lui apporte ?
Que t'apportera-t-il, à toi ???
Je ne dis pas qu'il ne t'aime pas, tu es une fille qui a tout pour être aimée, mais il est si facile de dire "je t'aime", de s'emballer, de perdre la raison qu'il dit avoir (car enfin, a-t-il vraiment résisté ou t'as-t'il courtisée depuis qu'il te sait seule ? Si je remonte dans tes posts, j'y vois + ta résistance que la sienne...)... puis rien ne suit.
C'est le début.
Mais tu n'es pas sa priorité (oui, tant qu'il n'y a pas en même temps une priorité familiale), une autre femme est allongée à côté de lui dans son lit ce soir, et toi tu es seule.
Ca, c'est rien. Il suffit de pas y penser. Mais un jour, tu les croiseras, tu devras faire semblant, peut-être même lui parler, à elle, comme si de rien n'était. Peut-être aura-til sa main dans la sienne, son bras autour de son épaule... Tu les croiseras au supermarché, dans leur vie de couple, à lauqelle toi tu n'auras pas droit. Et putain que t'en auras envie, de choisir avec lui de quoi souper (alors que les courses t'emm... quand t'étais en couple)
Je sais qu'un homme n'est pas l'autre, mais j'en ai quand même essayé 3 casés et les 3 ont eu les mêmes réactions (à la con), les mêmes limites, les mêmes peurs.
Non que les hommes soient des salauds. C'est ça, le plus moche de l'histoire. C'est que (à part "ça"), c'étaient 3 mecs bien et que je ne peux même pas les insulter copieusement sans être de mauvaise foi.
Je te souhaite d'être plus dure que moi, de ne plus être une Blanche-Neige qui becotte 1 crapaud en pleine conscience que c'est qu'un animal et qui espère tjs au fond d'elle qu'il va se transformer en Prince. Mais je suis pas sûre que tu le sois, plus dure que moi...
Et même te prévenir ne sert à rien. Je sais.
J'ai souvent analysé froidement la situation quand "il" n'était pas là et je pensais déjà ce que je te dis aujourd'hui. Mais il m'en a fallu, du temps, pour fuir celui que j'aimais. Et encore aujourd'hui, il vaut mieux que je ne l'approche pas de trop près, c'est comme la clope, une fois et on replonge. Lui aussi. Mais il n'est pas près à me donner ce que j'attends pour autant. Sont pas faits comme nous.
Prends un peu de bonheur mais n'attends rien, ne te laisse pas griser et surtout, ne tombe pas amoureuse, ne laisse pas ton trouble grandir en toi, ne laisse pas l'attirance se transformer en sentiments plus profonds. Pense à toi. Qu'à toi. Lui ne pense qu'à lui et à préserver sa famille et son confort de vie. Quoi qu'il en dise.
Ou fonce, tourne-lui la tête et fais-le partir (mais ne lui fait pas ça si t'es pas sûre que c'est le bon, c'est pas bien). Le début, c'est là où il est paumé et où il est susceptible de le faire. Après, une fois qu'il aura repris ses esprits, ça ne viendra plus spontanément.
Et e me dis pas que tu ne veux pas qu'il vienne. Tout de suite non, c'est sûr. Mais l'amante finit tjs par en avoir marre d'être une lettre au crayon dans un agenda.
Heu, bonne soirée quand même, lol...

Écrit par : M. | 21/03/2006

De sages conseils, M. Je les lis, je les enregistre.
Reste à voir si je vais les suivre....

Écrit par : Moonshine | 22/03/2006

*** Je sais, c'est plus facile à dire... lol. C'est juste parce que je veux pas que ça t'abîme. T'en a assez vu comme ça et t'as droit à un bonheur inconditionnel. J'ai peur de te ramasser à la petite cuiller dans quelque temps :o(( Si t'arrives à le vivre avec détachement, ça va, mais je te connais, t'es une fille bien. Une fille entière. Intègre, passionnée, etc. Et le rôle d'amante va pas fort avec ces qualités... T'embrasse fort

Écrit par : M. | 23/03/2006

Merci M.! :-)

Écrit par : Moonshine | 25/03/2006

Les commentaires sont fermés.