28/02/2006

Proche du zéro

Cela faisait un moment que je me disais : il faut que je l'appelle.
J'en ai besoin.
Mais cela fait toujours si mal...
Ce matin, l'aiguille frôlait ironiquement le zéro.
Je n'avais plus le choix. Mr F. doit venir remplir ma cuve à mazout.

09:03 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.