12/02/2006

et pourtant le week-end a été extra...

Vendredi soir : resto. Papa et ses filles.
J’adore mon Papa. Je devrais le lui dire plus souvent.
Mais Papa est du genre très pudique dans ses sentiments, toujours mal à l’aise quand on lui fait des «déclarations ».
On l’aime. Il nous aime. On le sait. On le sent.
On s’aime mais on ne se le dit pas avec des mots.

Samedi : sortie de clinique de Maman . Elle a retrouvé son sourire. Elle ne souffre pas trop.
Très très chouette soirée chez B. et I. Des histoires dingues à se raconter, des photos à se montrer, des fous rires. La nuit a été courte.

Dimanche matin : jogging. 9 km seulement…Je suis encore loin des 20 km mais il reste 3 mois et je suis super motivée !
A midi, dîner chez mes parents. Pour fêter le retour de Maman à la maison, Papa est passé chez le traiteur. Un menu Saint-Valentin, s’il vous plait…. :-))
Il suffit de réchauffer…
Pourquoi donc de la fumée s’échappe t’elle ainsi de la cuisine ????
On a pourtant suivi à la lettre les instructions que Papa avait reçues du traiteur.
Ah bon ? Les plats n’allaient pas au four ???
Tout a fondu…
On a sauvé de justesse la nourriture…
Fou rire Fou rire

Et puis tout d’un coup, un immense coup de cafard.
Maman me trouve une petite mine. J’évoque la fatigue.
La neige me sert d’excuse. Je rentre chez moi
Mille questions dans ma tête…mais aucune réponse….
Que dois-je faire de ma vie ?

Pourquoi a-t-il fallu en plus que je monte sur la balance ??
A partir de demain, je recompte les points….

18:51 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Pudeur, quand tu nous tiens Mes parents et moi sommes aussi de nature tres pudique; on ne se pas qu'on s'aime. On le sait, c'est tout.
Mais je reconnais que c'est dommage de ne pas se dire les choses parfois; et surtout quand on est elevé comme ça, on prend le pli...
Aller, déprime pas ::-) Si on se pose trop de question, on ne fait plus rien (de sa vie).

Amitiés,

Eric

Écrit par : Eric | 13/02/2006

Les commentaires sont fermés.