27/08/2005

Alliances

W et moi nous sommes revus hier soir, comme convenu, pour discuter de la situation
Deux mois presque que nous vivons en pleine incertitude… J’ai besoin de savoir. Je connais déjà au fond de moi la décision finale mais je dois l’entendre me le dire.

W. était déjà à la maison quand je suis rentrée du bureau. Ca m’a fait bizarre de le trouver là étendu sur le divan. Il avait ouvert les fenêtres comme on faisait toujours. Ca m’a vraiment troublée de voir qu’il faisait « comme avant ». Je ne sais pas pourquoi puisque c’est encore son chez lui aussi.

Ambiance assez relax. Je ne me sentais pas stressée. Il l’a senti et m’a même trouvé une bonne mine ! Il avait l’air bien aussi.
Discussion, re-discussion. Calmement. On s’est écoutés. On a ri. On a pleuré. On passé une soirée pas mauvaise du tout. Mais, on n’a toujours pas de solution.
Il dit m’aimer encore, avoir envie de me prendre dans ses bras dès qu’il me voit. Mais il dit aussi ne pas être prêt pour revenir.
Et puis des faits qui me blessent terriblement : il a emmené K. là où il m’a toujours promis de m’y emmener. Il a aussi décidé d’aller chez K « en attendant » puisque sa sœur a récupéré son appartement. Il lui fallait un logement pour la nuit. Deux choix étaient possibles : aller chez ses parents ou aller chez K. (On avait exclu le fait qu’il reste à la maison de commun accord). Il a choisi d’aller chez K. Pour moi, cela signifie beaucoup même s’il affirme ne pas me tromper « physiquement » avec elle.

Il ne sait pas se décider. Il ne sait pas choisir. Combien de temps vais-je encore être capable d’attendre ? Dois-je encore attendre? Cela devient inhumain. Il me torture en se comportant de cette façon.

J’ai alors retiré mon alliance devant lui. Geste qui m’a brisée. Mon cœur me dit de continuer à espérer mais la raison me dit le contraire. J’en suis malade depuis ce matin...

Vendredi prochain on se revoit pour une décision finale.
Enfin , peut-être…..
Il veut attendre le diagnostic d’un médecin qu’il va consulter jeudi. Toujours ce problème de « paternité qui ne vient pas » qui le taraude. Je ne sais pas ce que cette visite médicale va changer pour nous. Je vois plutôt ce que ça va changer pour sa vie éventuelle avec K.

Il est parti vers minuit quart pour aller chez K.
Nos deux alliances sont restées sur la table.

19:37 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.