16/08/2005

Thérapeutes

Cet après-midi, nous nous sommes vus.
W. est passé me prendre à la maison pour aller chez le conseiller conjugal.
Les conseillères conjugales : elles étaient 2.
Nous avons parlé pendant une heure, expliquer la situation mais en fait nous n’avons pas progressé. Les dames ont bien compris qu’on ne reviendrait pas. Je crois qu’elles se sont senties inutiles. Ce genre de thérapeute doit être idéal pour les gens qui ne se parlent pas, qui ne savent plus communiquer. Mais nous, nous nous parlons. Nous restons calmes et nous nous respectons. Nous nous écoutons vraiment parler. On a aussi retourné le problème dans tous les sens. On est bien conscients de nos faiblesses et aussi de tout ce que la décision finale va engendrer pour l’un comme pour l’autre. Mais on n’a pas de SOLUTION.
Il nous faut un autre type d’aide.
M… ! M… ! M… ! Comment en est-on arrivés là ? Nous étions si bien avant.

22:10 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.