30/03/2005

sms

Hier soir 00.02. Je suis déjà au lit. Un sms arrive.
"Slaap je reeds?"
Je prépare une réponse. Mais pas facile d’écrire un message quand on est à moitié étendue par terre, les coudes sur le sol mais les pieds encore dans le lit. Ben oui quoi, mon gsm était en train de recharger et la prise de courant est assez loin de mon lit.
Le message est finalement prêt. Je veux l’envoyer quand au dernier moment, je me rends compte que ce message ne vient pas de W qui est à Barcelone mais d’un copain !
Ah ? Bizarre. Pourquoi m’envoie t’il un message à cette heure-ci ?
Je lui réponds que je ne dors pas encore mais que je suis déjà au lit.
Sa réponse : "Ik wou dat ik bij jou lig..."
Oups ! Allez, il me taquine sûrement, c’est pas possible ! Je lui renvoie un sms mais voilà qu’il continue sur la même voie ! Oulà chaud !… Je n’avais jamais pensé ça de lui.
Il a continué à m’envoyer des messages assez « hot » jusqu’à 1h du matin. Et je dois bien avouer que je n’ai pas trouvé cela si désagréable….
Ce soir, vers 21h15, il m’a appelé me demandant s’il pouvait de nouveau m’envoyer des sms cette nuit quand son épouse dormirait !
J’ai dit non. Moi, je veux dormir cette nuit ! Et puis, j’ai surtout mauvaise conscience vis-à-vis de W.
Bien qu’après tout, W. m’a demandé 2x de recharger son crédit pay&go et ce n’est pas moi qui ai reçu tous les sms qu’il a envoyés….

22:56 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

29/03/2005

pour W.

Wanneer ik morgen dooga,
vertel dan aan de bomen
hoeveel ik van je hield.
Vertel het aan de wind,
die in de bomen klimt
of uit de takken valt,
hoeveel ik van je hield.
Vertel het aan een kind
dat jong genoeg is om het te begrijpen.
Vertel het aan een dier,
misschien alleen door het aan te kijken.
Vertel het aan de huizen van steen,
vertel het aan de stad,
hoe lief ik je had
Maar zeg het aan geen mens.
Ze zouden het niet geloven.
Ze zouden niet willen geloven.
Dat alleen maar een man
alleen maar een vrouw.
Dat een mens een mens zo liefhad
als ik jou.

Hans Andreus

22:34 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

28/03/2005

msn et e-mail

Soirée pc aujourd'hui.
Msn avec A. Moment sympa. A. me fait toujours rire. Je l’aime beaucoup, je le considère comme mon petit frère. Au fait, on a découvert ta mystérieuse maladie ?
Msn avec S. Je l’apprécie beaucoup également. C’est une relation d’un autre genre. On est proche sans l’être vraiment. Mais on se parle de tout, de vraiment TOUT ce qui nous arrive dans nos vies. Sans gêne, sans pudeur. W. ne le connaît pas mais sait que je discute beaucoup avec lui. On a peut-être tous besoin d’un confident assez détaché de notre vie pour nous faire voir la réalité sous un autre œil ….
E-mails avec M. On ne se connaît pas encore beaucoup mais je l’adore déjà. Il est trop mignon et délirant à la fois !

22:14 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

WE à la mer

WE à Oostende avec maman, papa et soeurette. Le temps n’était pas de la partie mais c’était très chouette de se retrouver en famille. Comme avant…
Resto, promenade, sieste, cinéma. L’impression de redevenir une petite fille. Se faire gâter. Ha ! Mes parents ! Je les adore !
C’était leur anniversaire : papa en début de mois, maman dimanche. Nous les avons donc gâtés aussi. Papa a reçu des verres, maman un CD.
Ce midi, rendez-vous pour l’apéro avec F., un ancien collègue et sa petite famille. Malgré plusieurs mois sans s’être vus, nous retrouvons notre complicité dès les premiers instants. J’aimais beaucoup travailler avec lui. Nous étions vraiment sur la même longueur d’onde. Mais il est mieux où il est maintenant. Beaucoup moins de stress.
J’ai reçu une dizaine de sms de W. Tout se passe bien. Ouf car avec 200 élèves, c’est parfois pas évident : il y a toujours des bobos à soigner : mal de tête, mal de ventre, mal de cœur. A 17 ans, le cœur est très fragile hein….

21:41 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/03/2005

overbooking

Célibataire pour une semaine, j’imaginais avoir du temps à passer sur mon pc. Raté ! Chaque soirée est occupée.
Est-ce le printemps qui chatouille les hommes ou est-ce mon charme naturel (lol) qui agit ?
Peu importe ! Hier soir, j’ai passé une bien agréable soirée…
Ce soir aussi, moment privilégié avec un ami très cher.
Mais W., tu me manques!

22:08 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/03/2005

W.

Demain, W. part pour une semaine à Barcelone.
Il me manque déjà.

23:48 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

zottekot

Après un week-end surréaliste, une semaine surréaliste….
Le bouquet, c’était aujourd’hui je pense.
Imaginez des jeunes enfants, un jour de Pâques, cherchant des œufs en chocolat dans le jardin. Eh bien, L., mon patron, a fait la même chose toute la journée. Bon d’accord, il n’a pas couru après des œufs mais après … un clarck et une remorque ! Bon Dieu, quelle histoire !
La société possède bien un clarck et une remorque mais… le clarck a été échangé contre un trans-palettes ; la remorque achetée il y a 6 mois n’est toujours pas en ordre (pas d’immatriculation, pas de passage au contrôle technique….)L. a donc passé la journée à essayer de récupérer le fameux clarck et à trouver une remorque. Cela aurait été trop simple de louer le tout !
Finalement, la moitié de la société (bon, c’est vrai nous ne sommes que 9) est mobilisée demain matin pour le transport du clarck en remorque de Drogenbos à Gent. Tout ça pour installer une hotte de laboratoire ! L. veut être là pour mener l’opération. Bon courage à mes chers collègues qui devront l’accompagner….Mais que fais-je dans ce zottekot !

23:43 Écrit par moonshine | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |